Association Pour le Théâtre Populaire de Nîmes

LE THÉÂTRE POUR TOUS

4, La placette - 30900 - Nîmes    04 66 67 63 03    licence n° 3-1006335    email

Lundi  26 Juin 2017

Antigone d'après Sophocle

COMPAGNIE LA NAIVE
 
Avec Patrick Henry, Léa Ménahem, Hervé Peziere, Marie Salemi, Mathieu Tanguy, Arno Villenave
 
› Adaptation et mise en scène Jean-Charles Raymond
› Création images et lumières Valéry Foury, Loïk Poupinaïs, Arno Villenave
› Musiques originales Fredo Faranda (Valmy)
 
Mercredi 4 octobre 2017 / 20h
THÉÂTRE CHRISTIAN LIGER
Durée : 1H20 / Adultes et adolescents
 

Du mythe grec de la révolte…

Il y a 2 457 ans, un poète raconta l’histoire d’un homme, OEdipe, roi de Thèbes, qui tua son père et épousa sa propre mère. De cette union naquirent 4 enfants. Parmi eux, le premier rebelle de la littérature, une femme, une adolescente : Antigone. En apprenant la vérité, OEdipe se crève les yeux et ses deux fils, Polynice et Etéocle décident de gouverner en alternance après l’avoir chassé de la ville. Quand le mandat d’Etéocle se termine, il refuse de laisser la place à son frère et s’en suit une bataille où les deux frères s’entretuent. Leur oncle Créon refuse la sépulture à Polynice. Antigone décide de transgresser cette loi injuste. La tragédie commence … 

… à la révolte de nos jours


Antigone est une tragédie. La mort y est obligatoire et aucun pays, mieux que l’Espagne, n’entretient avec la mort une relation intime. L’Espagne adore la tragédie, les larmes et le sang. La corrida en est l’exemple le plus frappant, elle est la forme de spectacle contemporain la plus proche de la tragédie antique. Olé ! Le décor est planté une arène, una plaza de toro . Et Antigone devient « Antigona ». Dans l’adaptation, le coryphée est remplacé par Tirésias, narrateur et garant de l’histoire traitée façon Almodovar : exubérance, couleur, faculté de trouver du rire dans le tragique. 

la presse
« Un hymne vivant à tous ceux qui se dressent contre les dirigeants, à toutes les femmes en lutte contre la dominance des hommes, aux LGBT qui se battent pour leurs droits. » 
La Provence, Avignon 2015 
« Une version décapante de la tragédie antique » 
Midi Libre 
« Un spectacle qui porte un regard sur le passé pour que les temps futurs se conjuguent au présent »
Le Dauphiné Libéré 2014